Collective Support and Care Evening — Soirée de bien-être et de support collectif

– L’invitation en français ci-bas –

Collective Support and Care Evening

November 27, 6pm to 8pm
Center for Gender Advocacy (1500 de Maisonneuve West, office 404)
Metro Guy-Concordia

https://www.facebook.com/events/536948169973245/

Off late way too many of us have been fighting the racist murders, hate speech and the rise of the racist right in Quebec. The racist and xenophobic Bill 62 and the cancellation in effect of the consultation on the systemic discrimination and racism by the Quebec government are signs as to how the state is not taking action about the rise of the right and in fact giving in to their pressures and demands.

While the racist actions and xenophobic messages have been growing, so is the grassroots opposition to them. Multiple existing and new groups are mobilizing in response in this toxic political climate. On November 12th, we were over 5,000 on the streets following the call put forth by over 160 organizations to resist the far right.

In fighting the systemic oppressions, however, we often do not have or take time to listen to our bodies, our limits and acknowledge the emotional toll of the activist work. We tend to stretch ourselves thin and not take time to care for ourselves and one another. These struggles add on to the existing struggles in various areas spanning from anti-colonialism to migrant justice to sexism. In the process a number of people around us continue to burnout, are depressed, or completely overwhelmed by political work but also by everyday struggles and family life.

Let us get together to take time and be present for each other and care for our fellow organizers by listening and making an attempt to understand each other and the feelings we have been going through. This meeting will be a space to talk about our emotions as we all deal with the physical, mental and emotional exhaustion and trauma.

This will be an anti-oppression space with the intention of healing by sharing with peers and others who have played a support role in the past. We will be creating a safe[r] space that is anti-racist, feminist, anti-colonial and queer and trans friendly. The location is accessible to people in wheelchair, if you need more details about accessibility of the space, please contact us.
We’ll start the discussion off by sharing some food and taking care of our physical selves first.
If you feel like it, bring some food to share!

Politics & Care opposes systemic and intimate violences: racism, Islamophobia, colonialism, ableism, (hetero)sexism, transphobia, and all forms of hate encouraged by the far-right. We support a society without borders, based on solidarity and inclusiveness. We denounce capitalism and austerity, which are the causes themselves – not immigrants or people of colour – at the root of poverty and growing social inequality and insecurity. In addition, we believe that we, grassroots groups and activists, among others, need to integrate care in the way we fight the societal oppressions in order to assure physical, emotional, mental, psychological and spiritual well-being of the activists.

———————————————————————–

Soirée de bien-être et de support collectif

27 novembre 2017 de 18h00 à 20h00
Center for Gender Advocacy (1500 de Maisonneuve Ouest, burreau 404)
Metro Guy-Concordia

https://www.facebook.com/events/536948169973245/

Récemment, plusieurs d’entre nous ont combattu les meurtres racistes, le discours haineux et la montée de l’extrême droite raciste au Québec. La loi raciste et xénophobe 62 ainsi que l’annulation de la consultation sur la discrimination et du racisme systémique par le gouvernement du Québec sont les signes de l’inaction de l’État quant à la montée des groupuscules d’extrême droite et, en réalité, répond aux pressions et demandes de ces derniers.

Alors que les messages et actions racistes et xénophobes se font de plus en plus visibles dans l’espace public, la résistance populaire s’organise et se fait entendre. Plusieurs groupes se mobilisent en réponse à ce climat politique toxique. Le 12 novembre dernier, nous étions plus de 5 000 personnes à prendre les rues en réponse à l’appel lancé par plus de 160 organisations dans le but faire front commun à l’extrême droite.

Néanmoins, en luttant contre les systèmes d’oppression, nous ne prenons pas toujours le temps pour écouter nos corps, reconnaître nos limites et les répercussions émotionnelles du travail militant. Plusieurs parmi nous avons tendance à nous surmener et à ne pas prendre soins de nous-même et de nos camarades. Ces points de tensions s’ajoutent à nos diverses luttes passant de l’anticolonialisme à la justice pour les personnes migrantes aux luttes contre le sexisme. Dans ce processus, bon nombre de personnes autour de nous souffrent d’épuisement, de dépression ou sont surpassés par le travail politique, mais aussi par les tracas de la vie quotidienne et de la vie de famille.

Il est temps de prendre un moment pour nous, c’est-à-dire être présent·e·s les un·e·s pour les autres afin d’écouter et de tenter de nous comprendre et de porter attention aux émotions que nous avons vécues au cours des dernières semaines. Cette rencontre sera un espace pour parler de nos feelings alors que nous devons faire face à la fatigue physique, mentale et émotionnelle ainsi qu’au trauma.

Ce sera un espace anti-oppressif ayant pour but de faciliter la guérison et de partage avec ceuzes qui luttes à nos côtés et les personnes qui jouent des rôles de support dans nos communautés. Nous créerons un espace bienveillant qui sera anti-raciste, féministe, anti-colonial, queer et trans friendly. Le lieu est accessible aux personnes qui se déplacent en fauteuils roulants, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoins de détails sur l’accessibilité de l’espace.
Nous débuterons la soirée en partageant de la nourriture et en prenant soin de nos besoins physiques. Si le cœur vous en dit, apportez de la nourriture à partager!

Politics & Care s’oppose aux violences systémiques et intimes tel que le racisme, l’islamophobie, le colonialisme, le capacitisme, (l’étéro)sexisme, la transphobie et toutes les forme de haine qui sont promues par l’extrême droite. Nous travaillons à créer une société sans frontières, basées sur la solidarité et l’inclusivité. Nous dénonçons le capitalisme et l’austérité qui sont les causes à la racine de la pauvreté et de l’insécurité sociale – et non les immigrants et les personnes racisées-. De plus, nous pensons que nous les groupes de la société civile et les milieux militants, avons besoin de tricoter le bien-être dans nos luttes pour combattre les oppressions systémiques afin d’assurer le bien-être physique, émotif, mental, psychologique et spirituel des activistes.

— 

« Caring for myself is not self-indulgence, it is self-preservation and that is an act of political warfare. »
Audrey Lorde

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s